Casablanca: déploiement de la police administrative

Le projet remonte à plusieurs années déjà, il sera bientôt effectif. La police administrative démarrera son travail lundi prochain dans la capitale économique. Voici ses attributions.

C’est à partir de ce lundi 8 janvier que sera opérationnelle la police administrative à Casablanca. Les premières brigades seront déployées au niveau des quartiers Anfa et Moulay Rachid, apprend-on auprès du Conseil de la ville. «Ces brigades ont prêté serment vendredi 5 janvier», déclare un membre du conseil.

Le travail de la police administrative consiste à préserver la ville blanche et soigner son image de grande métropole, carrefour des rencontres entre les hommes d’affaires et poumon économique du pays, mais aussi une ville qui aspire à aller de l’avant en combattant l’anarchie au niveau de l’habitat insalubre, de la proporeté et du manque de civisme.

Les brigades de la police administrative sont ainsi appelées à vérifier la conformié des travaux de construction avec les dispositions légales, veiller à la quiétude des citoyens et à la préservation de l’environnement en matière d’hygiène.

«Le Conseil de la ville qui a consacré à ce service un budget de près de 53 millions de dirhams, compte étendre cette expérience à plusieurs autres préfectures de la ville et en faire un exemple à suivre au niveau national», estime un membre de la mairie de Casablanca.

À lire aussi:
(Vidéo) Après la police de l’environnement, voici la police de l’eau!