La majorité veut porter le congé maternité à 16 semaines

Les groupes de la majorité gouvernementale ont déposé une proposition de loi pour augmenter la durée du congé de maternité de 14 à 16 semaines. Le même texte propose d’octroyer au père un congé de paternité de 10 jours.

C’est une bonne nouvelle pour les femmes marocaines. Et aussi pour les futurs pères. Les groupes parlementaires de la majorité ont déposé une proposition de loi pour réformer les congés de maternité. C’est ce que rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum dans son édition de ce vendredi 5 janvier.

En effet, les élus de la majorité se sont emparés de ce sujet qui fait débat depuis longtemps et pour lequel les militants associatifs demandent une révision en augmentant la durée de ce congé, à l’image de ce qui se fait ailleurs dans le monde.

C’est dans ce contexte, affirme le journal, que les parlementaires de la majorité ont proposé de porter le congé de maternité à 16 semaines au lieu des 14 en vigueur actuellement.

En d’autres termes, les futures mères auront droit à près de quatre mois de congé sauf si la convention collective régissant son secteur propose davantage. Auquel cas, c’est la réglementation la plus avantageuse pour la salariée qui s’applique.

Par ailleurs, le journal explique que ladite proposition de loi, qui sera discutée au niveau de la commission des secteurs sociaux la semaine prochaine, apporte une nouveauté de taille relative aux enfants adoptés dans le cadre de la Kafala.

Pour les femmes qui adoptent un bébé ne dépassant pas un an, elles pourront également prétendre au congé de maternité.

Le texte défendu par les parlementaires de la majorité propose aussi de porter le congé pour le père de 3 à 10 jours.

Les élus estiment que trois jours sont insuffisants et que le nouveau-né nécessite une attention particulière de la part du père ou du tuteur durant les deux premières semaines, sans parler de toutes les formalités administratives et sanitaires dont il faut s’acquitter.