Lekjaa: « Nous sommes prêts pour l’organisation du Mondial 2026 »

Le président de la FRMF Faouzi Lekjaa a confié que le Maroc est capable de rivaliser avec le trio nord-américain pour l’organisation du Mondial 2026 et que le pays sera digne de cette responsabilité.

«Il est temps pour le Maroc d’organiser le Mondial». Le président de la FRMF semble plus confiant que jamais au sujet du dossier de candidature du Maroc au Mondial 2026. Dans un entretien accordé au quotidien arabophone Al Massae, Lekjaa a mentionné que la candidature de 2026 est différente des 4 candidatures précédentes.

«La procédure de vote a changé, cela ne dépend plus que du président de la FIFA et des membres du bureau exécutif, le vote est plus démocratique et transparent », souligne Lekjaa.

Le président de la FRMF est revenu en haut et en large sur les chances du Maroc d’organiser le Mondial et sur sa capacité de tenir tête au dossier nord américain (USA- Mexique- Canada). « Il ne serait pas normal que le continent africain organise une seule Coupe du monde en 100 ans, c’est illogique. Je pense vraiment que nous avons des chances d’organiser ce Mondial car nous avons toutes les infrastructures nécessaires pour le faire, l’autoroute reliera bientôt tout le pays, le TGV sera bientôt disponible puis nous procédons à des élargissements de plusieurs aéroports du royaume», confie le président de la fédération royale marocaine de Football.

Questionné sur les problèmes sociaux et économiques que connaît le Maroc, Faouzi Lekjaa n’y voit pas un inconvénient ou un frein au dossier marocain : « si l’on regarde à travers l’histoire des Coupes du monde, le Mexique en 1970 et 1986 puis l’Afrique du Sud en 2010 et le Brésil en 2014 ne sont pas des puissances économiques, il faut s’armer de confiance».

Le président de la FRMF voit une grande différence entre les quatres précédentes candidatures au Mondial et celle-ci. «Lors des précédentes candidatures, nous étions amenés à investir massivement, aujourd’hui nous sommes appelés à renforcer l’infrastructure des stades existants. Cette organisation viendrait comme une récompense pour tous les efforts fournis pour le développement du royaume».

À lire aussi:
Mondial 2026: les médias américains égrènent les forces du dossier marocain