Voici les taxes appliquées aux voitures de luxe importées au Maroc

Depuis le 1er janvier dernier, et conformément à l’article 6 de la loi de finances pour l’année budgétaire 2017, c’est la douane qui est chargée de percevoir le droit de timbre ou la taxe pour la voiture de luxe.

C’est ce qu’indique l’administration des douanes des Douanes dans un communiqué qui rappelle que cette taxe concerne la première immatriculation au Maroc de véhicules importés neufs ou à l’état usagé, à l’exception de ceux importés par les concessionnaires agréés.

Cette taxe est perçue au moment du dédouanement du véhicule et dépend de la valeur du véhicule en douane :

  • De 400.000 à 600.000 dirhams – 5%
  • De 600.001 à 800.000 dirhams – 10 %
  • De 800.001 DH à 1.000.000 dirhams – 15 %
  • Supérieure à 1.000.000 dirhams – 20 %

De plus, précise le communiqué, « l’assiette du droit de timbre proportionnel est constituée de la valeur du véhicule augmentée des montants acquittés au titre du droit d’importation et de la taxe parafiscale à l’importation. »