Visite technique: Renforcement du réseau avec 110 nouveaux centres de contrôle

Le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique vient de lancer un nouvel appel à manifestation d’intérêt pour l’ouverture de 110 nouveaux centres de contrôle technique des véhicules.

Le département de l’Equipement, du transport et de la logistique veut renforcer le réseau des centres de visite technique, en lançant un nouvel appel à manifestation d’intérêt pour sélectionner des opérateurs souhaitant investir dans ce créneau.

En tout, ce sont quelque 110 nouveaux établissements qui sont concernés, dont 70 nouvelles lignes de contrôle technique des véhicules légers et 40 lignes de contrôle des véhicules poids lourd, toutes catégories confondues y compris les autocars. Et c’est la ville de Casablanca qui s’accapare la part du lion, en étant concernée par 22 nouvelles ouvertures à elle seule.

Rappelons qu’un précédent appel à manifestation d’intérêt lancé en 2016 prévoyait l’ouverture de quelque 200 nouveaux centres couvrant 192 localités. Après étude des dossiers reçus, le département de tutelle n’en avait finalement retenu que 83.

L’idée est aujourd’hui de combler cet écart à un moment où le secteur du contrôle technique est appelé à se restructurer afin de répondre aux exigences en matière de lutte contre les accidents de la route. A ce titre, il y a lieu de souligner que le secteur du contrôle technique est constitué de quatre réseaux principalement (Dekra, SGS, Salama et Revitex) comptant 451 centres de visite technique.

Le total des lignes de contrôle de véhicules légers présentes dans le royaume est de 889, tandis que 210 lignes sont dédiées aux véhicules poids lourds. Avec la forte croissance du parc de véhicules en circulation, ce nombre devient insuffisant, d’où l’objectif de la tutelle d’étendre le réseau.