Deux bijoutiers victimes d’un hold-up hollywoodien à Tétouan

C’est un butin d’une valeur de 5 millions de dirhams que des voleurs ont réussi à dérober dans deux boutiques de « vendeurs d’or », à Tétouan, dans la nuit de samedi à dimanche derniers. Un hold-up qui, s’il n’est pas tiré d’un polar, pourrait en inspirer un.

Tétouan a été le théâtre, ce week-end, d’une opération de vol, menée par un groupe de professionnels en la matière. Deux vendeurs d’or, de bijoux et pierres précieuses ont eu la surprise, dimanche dernier, dans la matinée, de retrouver leurs échoppes vidées de tout leur contenu. Qui plus est avec toute la façade arrière éventrée.

Dans son édition de ce mardi 5 décembre, le quotidien Al Ahdath Al Maghribia décrit en détail le modus operandi de cet acte de haut vol, sans précédent dans la Colombe blanche. C’est une bande composée de quatre hommes qui a si bien planifié cet acte pour avoir une parfaite connaissance des lieux à dévaliser, sis dans le Hay Tarrafine, adjacent au quartier El Mellah de Tétouan.

Selon le journal, les quatre lascars se sont déguisés en ouvriers de la Commune urbaine de Tétouan et ont fait semblant, en plein jour, d’exécuter des travaux sur les ruines de ce qui fut, il y a plusieurs décennies, un dispensaire à Tétouan. Or, cet ex-dispensaire se trouvait juste derrière le marché des bijoutiers. Le quatuor a donc entrepris de creuser, sans soulever la moindre suspicion, un tunnel sous-terrain. Pourtant, la zone est hautement sécurisée par des patrouilles régulières de police, du fait de sa proximité avec le palais royal de Tétouan. Sauf que l’astuce des voleurs en tenue officielle d’ouvriers urbains a «hypnotisé» tous les passants.

Finalement, après avoir creusé tranquillement le tunnel qui menait vers les deux bijouteries ciblées, séparées par une autre boutique de vêtements, les voleurs sont parvenus à accéder aux lieux en pleine nuit. Mais, avant d’y entrer et après en avoir éventré la façade arrière, les voleurs ont pris soin de mettre des cagoules pour ne pas être identifiés par les caméras de surveillance. Le reste fut un jeu d’enfant. Tout le contenu des coffres forts (bagues, colliers, ceintures… le tout en or, platine et argent) et des tiroirs où d’importantes sommes d’argent gisaient, a été intégralement dérobé par les quatre compères.

La police judiciaire et les enquêteurs de la police technique et scientifique sont à pied d’œuvre sur les lieux, depuis dimanche, en vue de glaner tous les indices qui pourraient mener à l’arrestation de cette dangereuse bande. En attendant, les bijoutiers de Tétouan ont organisé un sit-in à Hay Tarrafine, ce dimanche, pour exiger une plus grande sécurisation de leurs biens.

Ironie du sort: il y a juste quelques jours, le veilleur de nuit, qui surveillait les lieux chaque soir, a jeté l’éponge pour non-paiement de sa rétribution par les… bijoutiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *