Déplacement de Macron à Alger: plusieurs médias français privés du voyage

Alger censure de nouveau des médias français, en privant les journalistes d’une dizaine de titres (et non des moindres) de visas pour couvrir le déplacement d’Emmanuel Macron en Algérie mercredi 6 décembre.

Des journalistes français ont été empêchés de couvrir le déplacement du président Emmanuel Macron en Algérie. Selon une information de l’agence Reuters, rapportée également par des médias algériens, une dizaine de médias français, dont Le MondeLe FigaroLibération et le site Mediapart, n’ont pas reçu de visas pour couvrir le déplacement du président français mercredi 6 décembre en Algérie. L’Élysée indique à l’agence que tout est mis œuvre pour que « tout le monde parte ».

Ce n’est pas la première fois que le régime algérien prive des médias de l’Hexagone de la possibilité de couvrir une activité officielle dans le pays. Reuters rappelle ainsi qu’en avril 2016, des journalistes du Monde et du Petit journal s’étaient vus refuser leurs visas pour un déplacement de Manuel Valls, alors Premier ministre, à Alger, conduisant Libération, Le Figaro et Radio France à renoncer au voyage en signe de protestation et de solidarité.

«Lors de la conférence de presse conjointe du chef du gouvernement français et de son homologue algérien Abdelmalek Sellal, l’AFP avait lu une déclaration commune des journalistes français présents exprimant leur profond désaccord et émotion face à cette décision, contraire à toutes les pratiques, qui vise à sanctionner ces médias», rappelle également l’agence.

Pour se défendre, Abdelmalek Sellal avait alors accusé le quotidien Le Monde de porter atteinte à l’honneur et au prestige du président Bouteflika.

À lire aussi:
(Vidéos) Abdelaziz Bouteflika est-il mort?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *