Mondial-2018 : Les chances des Lions de l’Atlas suscitent des réactions contrastées

Aussitôt connus les résultats du tirage au sort du Mondial russe, qui ont placé le Maroc dans un Groupe B peu clément aux côtés de l’Espagne, du Portugal et de l’Iran, une avalanche de réactions pour le moins contrastées fusaient sur les réseaux sociaux.

Sur Facebook, les internautes se sont divisés entre, d’une part, optimistes qui ont foi en les chances du Onze national bien qu’il évoluera dans le “Groupe de la mort” comme surnommé par beaucoup d’observateurs et, d’autre part, pessimistes peu confiants en la capacité des Nationaux à tenir la dragée haute aux Portugais, champions d’Europe en titre, aux Espagnols, champions du monde en 2010 et aux Iraniens, l’une des meilleures sélections asiatiques actuellement.

“L’équipe nationale a hérité d’un groupe des plus difficiles mais les joueurs doivent faire montre d’une grande motivation”, avait réagi le sélectionneur des Lions de l’Atlas Hervé Renard.

“Nous allons disputer les tickets de qualification pour les huitièmes de finale avec détermination” et sans “s’avouer vaincus” en arrivant dans ce mondial, a-t-il assuré.

Chez certains, la difficulté du groupe B a suscité une onde de choc. “Maintenant je comprends pourquoi l’on n’a pas encaissé de buts lors des éliminatoires … On se ménageait pour les aléas du temps”, brocarde un internaute, comme pour dire que la lucarne du portier Mounir Lmhamdi en recevra à flots.

De l’autre côté, d’autres statuts et posts laissent entendre de l’optimisme. “C’est la Coupe du monde. On ne doit jamais aborder une telle compétition en cédant à la peur. Nous serons Inchaallah (si Dieu le veut) le cheval de Troie de cette édition”, s’enthousiasme Fouad sur son mur Facebook.

Le verbe confiant, une autre internaute lâche : “Nous aurions aimé que l’Espagne et le Portugal puissent atteindre des stades avancés dans la compétition, mais nous serons obligés de sacrifier l’une de ces deux équipes”, façon de dire que le Maroc passera sûrement et haut la main en huitième de finale.

Pour formuler leurs réactions, les internautes marocains ne s’en tiennent pas aux opinions et supputations mais donnent libre cours à leur imagination. Certains ont même publié des montages vidéo de la fameuse série “Tom et Jerry”, mettant en scène le Maroc, personnifié par le personnage cartoon Jerry, user de subterfuges pour sortir de l’embarras et vaincre son éternel adversaire “Tom”.

D’autres se remémorent des exploits réalisés par les Nationaux par le passé, à l’image de la victoire des coéquipiers de Timoumi et Bouderbala face aux Portugais lors du Mondial de Mexico 1986, ainsi que d’autres éditions où des favoris sont sortis par la petite porte dès le 1er tour.

Dans une déclaration à la MAP, le ministre de la Jeunesse et des sports, Rachid Talbi Alami, avait indiqué qu’en dépit qu’il ait hérité du ”groupe de la mort”, le Onze marocain est ”une équipe soudée et compte des joueurs capables de signer une participation distinguée dans ce mondial russe”.

De son côté, le sélectionneur iranien Carlos Queiroz avait estimé que toutes les équipes composant le groupe B sont, sans exception, très difficiles et la qualification va sourire au meilleur et au plus fort”, a-t-il déclaré, vendredi à Moscou.

À rappeler que la sélection marocaine avait signé un record lors des éliminatoires après avoir poinçonner son ticket sans encaisser le moindre but. Tout l’espoir est que les Poulains d’Hervé Renard puissent garder leur filet immaculé lors des phases finales.

À lire aussi:
(Vidéo) Hervé Renard: « On va jouer deux monstres! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *