L’Espagne va recruter plusieurs milliers de saisonnières marocaines

La crise en Espagne semble être du passé. Alors que le pays avait recruté 2.000 saisonnières marocaines l’année dernière, pour la saison 2018, il prévoit d’engager au moins 16.000 personnes, toutes des femmes.

Celles-ci seront employées principalement dans les plantations en Andalousie, nous apprend le journal Akhbar Al Yaoum et pour la cueillette des fruits rouges, notamment les fraises.

Le journal évoque également la rémunération de ces saisonnières. Alors qu’elle touchaient environ 6.000 dirhams par mois pour les salaires les plus élevés, la rémunération devrait avoisiner cette année les 400 dirhams par jour (40,39 euros bruts ) en plus d’être assurées contre les accidents de travail. De plus, elle devraient résider dans des locaux plus accueillants.

Par contre les conditions de recrutements n’ont pas changé par rapport aux autres années. La convention passée avec l’ANAPEC prévoit de faire appel aux femmes âgées de 30 à 40 ans, mariées, avec enfants et de préférence avec une expérience dans l’agriculture. La raison est simple, cela les obligera, dit-on, à retourner au Maroc après la fin de leur contrat au lieu de tenter de rester illégalement dans le pays.

Les Marocaines ne sont pas les seules à être recrutées cette année par l’Espagne. Rien que dans la région d’Andalousie, il y a un besoin de près de 70.000 saisonniers pour la saison agricole 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *