El Haddadi pourrait ne jamais rejoindre les Lions de l’Atlas

L’hypothèse de voir un jour l’attaquant du Deportivo Alavés, Munir El Haddadi, porter les couleurs des Lions de l’Atlas s’éloigne de plus en plus, même si la Fédération royale marocaine de football n’a pas baissé les bras et attend avec espoir la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS).

Munir El Haddadi est dans une posture pour le moins délicate. L’attaquant maroco-espagnol prêté par le FC Barcelone au Deportivo Alavés pourrait ne pas jouer la coupe du monde et ne pas porter le maillot des Lions de l’Atlas en juin prochain en Russie. Au moment où le règlement de FIFA est clair et ne permet pas à El Haddadi de porter les couleurs du Maroc pour avoir porté, pendant 13 minutes, le maillot de la Roja en 2014, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) garde espoir et attend une décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) qu’elle espère favorable au Maroc, rapporte le quotidien Al Massae dans son édition du lundi 4 décembre.

Le journal estime que le dossier présenté par la FRMF au TAS est très bien fourni, et comprend un document signé par Mounir El Haddadi, dans lequel ce dernier dit vouloir changer de nationalité sportive et opter pour le Maroc, ainsi que le passeport sportif de l’attaquant qui retrace la carrière d’El Haddadi en sélection espagnole.

Toujours selon Al Massae, la Fédération espagnole de football ne voit pas d’un bon œil l’éventualité qu’El Haddadi joue pour le Maroc et lui mettrait les bâtons dans les roues pour que cette éventualité n’ait pas lieu.

Le cas El Haddadi suscite l’intérêt aussi bien au Maroc qu’en Espagne. L’ancien coach de la Roja, Vicenté Del Bosque, qui avait fait entrer El Haddadi à la 77e minute d’un match contre la Macédoine, a déclaré, lors d’une conférence de presse, «ressentir du regret» d’avoir incorporé le joueur marocain dans le 11 espagnol, «car il ne pourra pas jouer la coupe du monde». C’est Munir El Haddadi qui devrait plutôt avoir des regrets pour ne pas avoir bien réfléchi à son choix dès le départ.

À lire aussi:
Pourquoi Munir El Haddadi avait choisi de jouer pour l’Espagne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *