Oujda désignée capitale de la culture arabe au titre de l’année 2018

La Commission permanente pour la culture arabe a désigné à l’unanimité la ville d’Oujda capitale de la culture arabe au titre de l’année 2018, à l’issue de sa réunion tenue jeudi à Casablanca.

Cette réunion a également été marquée par l’élaboration d’importantes recommandations concernant la culture arabe, la protection et la réhabilitation du patrimoine culturel arabe et la consolidation des projets culturels arabes conjoints, indique le ministère de la Culture et de la communication dans un communiqué parvenu vendredi à la MAP.

La Commission permanente pour la culture arabe est un organe organisationnel autorisé par les ministres de la Culture du monde arabe à élaborer les documents des conférences ministérielles et à coordonner le travail de la Direction de la culture de l’Organisation Islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), qui constitue la partie chargée de l’adoption des propositions des pays dans le domaine de l’action arabe culturelle conjointe sous la supervision de l’Organisation.

Les membres de cette commission, qui représentant plus de 16 pays arabes, ont adressé, au terme de leurs travaux, un message de remerciements et de gratitude à SM le Roi Mohammed VI, qui a bien voulu entourer « Le forum arabe pour l’élaboration de l’action culturelle » de Son Haut patronage, selon la même source.

Lors de cette rencontre, indique le communiqué, le ministre de la Culture et de la communication, Mohamed Laâraj, a exprimé aux organisateurs ses remerciements pour la confiance placée en en le Royaume du Maroc, se félicitant de la désignation de la ville d’Oujda comme capitale de la culture arabe pour l’année 2018.

Cette désignation, a-t-il dit, offre l’occasion d’élaborer un programme culturel riche et diversifié à même de dynamiser le secteur de la culture dans la région de l’Oriental, avec la participation des acteurs régionaux et locaux.

La décision de faire d’Oujda une destination pour l’action arabe culturelle ouvre devant la capitale de l’Oriental des perspectives prometteuses pour le renforcement et la consolidation des liens culturels entre les pays arabes, a ajouté le ministre, rappelant l’intérêt de cette désignation pour faire connaître le rayonnement civilisationnel et historique de cette ville marocaine au reste du monde, notamment arabe et musulman et ce, en jetant la lumière sur les différentes constituantes de son patrimoine culturel.

À voir:
(Vidéo) Quand TF1 encense Tanger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *