(Vidéo) Omar Sy refuse de condamner Israël et « espère y aller un jour »

Le rejet par bon nombre de personnes de la déclaration controversée d’Omar Sy fera long feu avant d’être oubliée. Celui-ci refuse de prendre position dans le conflit qui oppose Israël à la population palestinienne, car ce brave garçon n’a malheureusement « pas toutes les informations » nécessaires pour se faire son opinion.

Les milliers de civils palestiniens, femmes, enfants tués sous les bombardements sionistes ne sont apparemment pas assez explicites pour notre ami Omar ! À moins que l’acteur, qui ne veut de mal à personne et qui ne se permet pas de juger son prochain préfère rester neutre ? L’antisémitisme en France ? Il le vit très mal, des propos salués par la Ligue de défense juive qui commence à faire des courbettes à l’acteur humoriste comme à tous ceux qui encensent la politique israélienne.

Quelles sont les raisons de ce revirement, alors que l’artiste s’exprimait encore il n’y a pas si longtemps sur sa foi en Islam « Qui l’a sauvé et qui l’a aujourd’hui empêché de suivre de mauvais chemins » ? Que s’est-il donc passé entre temps ?

Le show business est passé par là et probablement son envie de plaire à son producteur, le dénommé Harvey Weinstein, un puissant producteur américain très engagé envers Israël , qui a exhorté les juifs à lutter contre l’antisémitisme en s’inspirant des méthodes de la « mafia ». N’est-ce pas déjà le cas ?

Distributeur du film « Intouchables », Weinstein avait parié sur Omar Sy en déclarant qu’il avait « une belle carte à jouer à Hollywood ». Effectivement, X-Men, Days of future past, Jurassic World et le dernier film produit par Weinstein, « Burnt » auront suffit à l’acteur d’origine sénégalaise à mettre de côté son intégrité.

Omar Sy a bien compris la leçon, celle qui exige de se prosterner devant le puissant lobby sioniste sous peine d’être congédié d’Hollywood ou de subir ses affres cinématrographiques tels Penélope Cruz et Javier Bardem, qui ont commis l’irréparable en dénonçant le génocide palestinien durant les attaques israéliennes de 2014 à Gaza.

L’ami Omar manque d’info, mskine ! Personne pour lui dire qu’Israël arme l’armée birmane en pleine répression des Rohingyas ?

Est-ce qu’un plan carrière vaut la peine de vendre son âme au diable, brave Omar ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *