Assurance: la traque aux faux sinistres

Les maisons d’assurance se soulèvent contre la fraude. Les indemnités débloquées au profit des assurés, dans le cadre de l’assurance-auto, ont atteint 5 milliards de dirhams. Mais une partie considérable de cette somme couvre de faux sinistres.

Longtemps ignorée, la fraude à l’assurance, qui s’est amplifiée ces dernières années, mobilise désormais les compagnies d’assurance. En effet, celles-ci ont entrepris de renforcer les mécanismes de contrôle pour détecter les déclarations de faux sinistres présentés par les assurés désireux de toucher les indemnités sur les accidents de la circulation, rapporte Assabah dans son édition de ce mercredi 29 novembre.

Cette initiative a été prise suite à la hausse notable des indemnités déboursées par les assureurs. Selon le quotidien, les indemnités de l’assurance-auto, qui couvrent les accidents de la circulation, auraient connu une hausse de 14% par rapport à l’année précédente, pour atteindre 5 milliards de dirhams, soit 47% de l’ensemble des indemnités versées par les compagnies d’assurance. Pour rappel, elles ne dépassaient pas le tiers auparavant.

Pour couper l’herbe sous les pieds des fraudeurs, les responsables de trois grandes compagnies d’assurance se sont réunis pour coordonner et trouver les moyens d’échanger les informations afin d’identifier les escrocs qui ont l’habitude de falsifier les constats. Selon une source d’Assabah, le contrôle se focalise, désormais, sur les constats à l’amiable, qui font souvent l’objet de fraude de la part des automobilistes. Il n’est pas rare qu’ils se mettent d’accord pour gonfler les factures de réparation, avec la complicité des mécaniciens. Ceci tout en prenant garde à ce que la somme ne dépasse pas 10.000 dirhams, pour éviter la contre-visite.

Assabah signale, à ce propos, l’existence de réseaux spécialisés dans les sinistres fictifs. Plusieurs de leurs membres ont été arrêtés dans différentes villes du Royaume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *