Hammouchi déploie de nouvelles unités sécuritaires

La police judiciaire se renforce dans les régions et se décentralise. Une nouvelle brigade spécialisée a d’ailleurs été mise en place pour affermir son efficacité, tant en matière de prévention des crimes que d’identification et d’arrestation de leurs auteurs.

Le patron de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), Abdellatif Hammouchi, vient de signer une note-circulaire visant à mettre sur pied de nouvelles unités sécuritaires, spécialisées dans l’analyse et l’exploitation des données pénales.

Le quotidien Assabah de ce mardi 28 novembre croit savoir que ces nouveaux corps de la police porteront le nom de «Brigade chargée des informations pénales et de soutien à l’investigation». C’est dimanche dernier que Hammouchi a transmis cette décision à toutes les préfectures de police à travers le royaume, tout en précisant que les nouvelles unités seront intégrées aux services de la police judiciaire de chaque région, qu’elles viendront ainsi renforcer et moderniser.

En effet, un communiqué de la DGSN précise que le renforcement des services de la police judiciaire, tant sur le plan central (Bureau national de la police judiciaire) que sur le plan régional, à travers des unités spécialisées, s’inscrit dans le cadre de la stratégie de modernisation des structures des services de la sûreté nationale en général, et de ceux de la police judiciaire en particulier.

Ces unités, qui viendront épauler la BNPJ et les préfectures régionales de police, répondent à un besoin urgent de fournir davantage de sécurité. Elles vont permettre, à travers l’usage des nouvelles technologies de l’information, de collecter, analyser, exploiter et archiver toutes les données relatives aux affaires pénales.

La stratégie d’interventions préventives étant désormais le credo de la DGSN, face à une criminalité de plus en plus sophistiquée et rampante, ces nouvelles unités, qui ont le mérite d’allier formation pointue et équipements de pointe, constituent donc la meilleure réponse aux défis de l’heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *