Complot contre la monarchie: Zefzafi désavoue Charia

Dans une lettre rendue publique ce mardi lors de son procès, le leader du Hirak Nasser Zefzafi a réclamé le retrait des avocats Mohamed ZIane et Isaac Charia de son comité de défense, tout en désavouant les propos de ce dernier concernant un prétendu complot hourdi par Ilyas El Omari contre la monarchie.

Coup de théâtre à la cour d’appel de Casablanca. Lors de l’audience tenu ce mardi dans le cadre du procès de Nasser Zefzafi et 37 autres personnes poursuivis dans les évènements d’Al Hoceima, le leader du mouvement de contestation rifain a adressé un véritable camouflet à deux de ses principaux avocats. Zefzafi a, dans une lettre adressée au tribunal et lue par le juge Ali Tarchi lors de l’audience, réclamé le retrait des avocat Mohamed Ziane et Isaac Charia de son comité de défense.

Cette décision apparaît comme une réaction à la récente sortie d’Isaac Charia qui a accusé Ilyas El Omar d’avoir incité les leaders du Hirak à conspirer contre la monarchie. Sur ce dernier point, Isaac Charia a reçu une réponse sèche et sans équivoque de la part de Zefzafi. «Nous n’avons rien à voir avec le contenu des déclarations de Me Charia lors de la précédente audience. Des déclarations que nous n’approuvons pas», est-il stipulé dans la lettre signée par Zefzafi et d’autres détenus du Hirak.

À lire aussi:
Avocat de Zefzafi: Ilyas El Omari incitait le «hirak» à comploter contre le roi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *