Francophonie: le Maroc se propose d’organiser deux importantes réunions

Le Maroc se propose d’organiser en collaboration avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) deux importantes réunions sur le dialogue interreligieux et le financement des nouvelles économies, a annoncé, samedi à Paris, la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Mounia Boucetta, réitérant l’attachement du Royaume à la promotion du rôle et des valeurs de la Francophonie dans le monde.

Dans le cadre du suivi des décisions de la quatrième conférence des Ministres de la culture , tenu à Abidjan en juillet 2017, le Maroc se propose d’abriter la deuxième édition du dialogue interreligieux et interculturel en collaboration avec l’OIF, a indiqué Mme Boucetta qui intervenait dans le cadre de la 34-ème session de la Conférence Ministérielle de la Francophonie (CMF).

Conforté par la réussite de son action en matière de promotion de la diversité culturelle, le Maroc a renforcé davantage les stratégies de sa politique culturelle et éducative et d’immunisation du champ religieux pour lutter contre la radicalisation et les dérives du repli identitaire et du fondamentalisme afin de promouvoir le modèle d’une société basée sur le respect des identités culturelles et leur interaction avec les impératifs multiples de développement durable, a rappelé la secrétaire d’Etat.

Elle a aussi affirmé que le Maroc propose d’organiser avec l’OIF un évènement sur le financement des nouvelles économies, en appui aux différents agendas de développement durable, évoquant la mise en œuvre de la Stratégie économique de la Francophonie.

La secrétaire d’Etat a aussi souligné que le Maroc appelle à œuvrer collectivement afin de fédérer les potentialités de l’espace francophone et de ses acteurs en vue de relever les défis de l’espace économique francophone et à leur tête, les transformations économiques dans le cadre d’une large mobilisation inclusive de ses acteurs.

« La Francophonie, à laquelle le Maroc accorde une priorité stratégique dans le cadre de son action diplomatique, nous donne l’opportunité de se concerter de manière régulière sur les enjeux qui nous interpellent, et d’œuvrer de concert et de manière solidaire en vue de solutions adaptées à nos valeurs communes, nos spécificités et à nos réalités sociopolitiques, économiques et culturelles », a fait observer Mme Boucetta.

Elle a également rappelé que le Maroc, demeure un membre actif de cette organisation depuis sa création et accorde un grand intérêt à son rayonnement international par sa pleine adhésion à ses valeurs, qui « trouve son prolongement naturel auprès de nos femmes, de nos jeunes et de nos composantes sociétales ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.