La RAM ressuscite son vieux rêve de rapprochement avec Air Sénégal

Huit ans après être sortie du giron de Royal Air Maroc, Air Sénégal continue de susciter l’intérêt de la compagnie nationale. Une proposition de création d’une filiale commune est sur la table. Mais le transporteur sénégalais ne semble pas emballé.

C’est Maghreb Confidentiel qui en fait état: l’amour tumultueux entre Royal Air Maroc (RAM) et Air Sénégal est toujours d’actualité. Le transporteur sénégalais continue de susciter l’intérêt de la compagnie nationale. Selon les sources du site d’information, Royal Air Maroc a adressé une nouvelle offre écrite pour se rapprocher d’Air Sénégal. Celle-ci consiste en la création d’une filiale commune, détenue à parts quasi égales par les deux opérateurs: 51% pour Air Sénégal et 49% pour la RAM.

La proposition arrive à un moment où Air Sénégal s’apprête, sous une nouvelle forme (société anonyme), à reprendre du service après des années de crise et d’indicateurs au rouge. Royal air Maroc propose d’ailleurs de mettre à la disposition d’Air Sénégal aussi bien une partie de sa flotte que ses moyens techniques et humains.

Au Sénégal, la proposition de la RAM ne séduit visiblement pas et Air Sénégal semble vouloir voler de ses propres ailes. En témoigne l’acquisition, durant ce mois de novembre lors du dernier Dubai Air Show, de deux Airbus A330 Neo et l’achat, en juin dernier lors du Salon du Bourget en France, de deux ATR 72. Tentative d’embellir la mariée et de s’armer pour négocier un meilleur contrat ou volonté affichée de ne pas céder aux sirènes de la RAM? En tout cas, la réponse de Maïmouna Ndoye Seck, ministre sénégalaise du Transport aérien, à Abdelhamid Addou, patron de la RAM, se fait toujours attendre. Et la responsable politique sénégalaise ne semble pas pressée de donner suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *