Complot contre la monarchie: Ilyas El Omari réagit

Après les accusations de complot contre le roi, formulées par l’avocat du Hirak Isaac Charia contre Ilyas El Omari, le président de la région Tanger Tétouan Al Hoceima réagit et qualifie les propos de Charia de « graves », « dangereux » et « diffamatoires ».

« Ces propos sont dangereux et graves non seulement vis-à-vis de ma personne mais aussi vis-à-vis de mon pays et de ses institutions ». C’est ce qu’a déclaré Ilyas El Omari en réaction aux accusations de complot contre la monarchie balancées par Isaac Charia, avocat membre du comité de défense des détenus du Hirak, lors du procès à la Cour d’appel à Casablanca.

« C’est trop, trop grave et dangereux d’accuser quelqu’un de comploter contre son pays. Je ne lâcherai pas cet avocat jusqu’à ce que justice me soit rendue », a fulminé le secrétaire général du PAM.

Le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, qui admet être « furieux » rajoute: « Si j’étais visé pour ma seule personne, je n’aurai accordé aucun intérêt à ces déclarations. Mais être associé à des manœuvres pour déstabiliser mon pays et porter atteinte à son image, c’est inacceptable ».

Isaac Charia avait déclaré au juge que le leader du Hirak Nasser Zefzafi, a refusé de comploter contre la monarchie, malgré l’incitation présumée d’Ilyas El Omari. « Ilyas El Omari a contacté Zefzafi, pour lui proposer un complot contre le roi. Mais Zefzafi a refusé et expliqué que les revendications du Hirak sont purement sociales », avait déclaré l’avocat.

Alors que l’enquête à ce sujet est déjà ouverte par le Parquet général, le père de Nasser Zefzafi s’est refusé de commenter la sortie d’Isaac Charia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.