Accusé de comploter contre le roi, El Omari appelle à l’ouverture d’une enquête

Ilyas El Omari sort de son silence par rapport aux graves accusations portées contre lui par les avocats de la défense de Nasser Zefzafi lors de son procès mardi 21 novembre.

Dans un communiqué publié mardi soir, l’avocat du président de la région de Tanger Tétouan Al Hoceima a appelé à l’ouverture d’une enquête sur les déclarations des avocats de Nasser Zefzafi, notamment Mohamed Ziane et Isaac Charia. Ces derniers avaient accusé El Omari, rappelle son avocat, de comploter «contre le roi» et fomenter un renversement du gouvernement et du régime. «Nous avons été très étonnés ce mardi après midi par les allégations des avocats de l’affaire des événements d’Al Hoceima à la cour d’appel de Casablanca», lit-on dans le communiqué.

Précisant qu’El Omari se réserve le droit de poursuivre en justice les auteurs de ces déclarations, la même source ajoute qu’Ilyas El Omari condamne vivement ces «accusations fabriquées et appelle à l’ouverture immédiate d’une enquête afin de mettre la lumière sur les tenants et aboutissants de ce sujet ainsi que les objectifs derrière la propagation de ce genre de fausses informations».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *