Marrakech, nouvelle capitale du tourisme médical et de bien-être

La Cité ocre est devenue ces dernières années une ville attractive pour les investissements dans le domaine du tourisme médical et de bien-être.

Dotée d’un savoir-faire médical reconnu au niveau international, des tarifs de soins très compétitifs (un coût accessible qui peut atteindre jusqu’à 50 % par rapport à l’Europe ou l’Amérique du Nord), une proximité de l’Europe, des marchés africains et du Moyen-Orient, Marrakech dispose de tous les atouts pour devenir une destination privilégiée pour les investissements dans ce domaine.

Plusieurs projets d’envergure ont vu le jour à Marrakech confirmant que la Cité ocre se tourne vers un filon prometteur (le tourisme médical de luxe), qui a de beaux jours devant lui.

La création de ces projets hospitaliers traduit l’intérêt grandissant dont commence à jouir la cité ocre en tant que destination privilégiée du tourisme médical mondial.

La ville compte comme avantages l’existence de plateformes techniques modernes, de médecins doté d’un grand savoir-faire et de structures médicales et paramédicales qui offrent des services médicaux aux touristes et clients, et qui allient entre soins médicaux et séjours pour convalescence dans des complexes touristiques médicaux réalisés à spécialement cet effet.

Le développement que connaissent ces cliniques médicales internationales à Marrakech, et qui adoptent des technologies de pointe et une formation médicale de haut niveau et un corps médical formé dans les plus grands établissements sanitaires en Amérique et en Europe, est de nature à positionner la cité ocre en tant que pôle et destination internationale privilégiée dans le domaine du tourisme médical.

La première « ville-médicale » du Maroc, baptisée Marrakech Healthcare City, a été inaugurée en décembre 2016 dans la ville ocre.

Ce complexe médico-hôtelier comporte, en plus d’une clinique, un hôtel 5 étoiles de 40 chambres et un village de 56 appartements avec piscines et jardins privés.

Le projet lancé par le groupe immobilier émirati Tasweek, pour un investissement global de 40 millions de dollars, vise à accueillir plus de 5.000 patients par an.

L’hôpital couvre plusieurs spécialités comme l’ophtalmologie, la neurochirurgie, l’orthopédie, la génétique, la fin de vie, l’odontologie, la chirurgie maxillo-faciale entre autres. Un centre de beauté, un spa, une balnéothérapie et un hammam viennent compléter l’offre.

Ce projet s’adresse à des patients marocains et étrangers qui veulent profiter de leurs vacances pour faire un bilan de santé, bénéficier de soins de qualité ou de certaines opérations médicales grâce à des technologies de pointe.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur du Centre régional d’investissement (CRI) de Marrakech, Ibrahim Kheireddine, a souligné que ces infrastructures hospitalières et médicales sont de nature à améliorer l’offre hospitalière de luxe et à renforcer la position de la cité ocre aux niveaux africain, arabe et mondial en tant que destination privilégié pour ce genre de tourisme.

Et d’appeler tous les opérateurs économiques à une mobilisation générale afin de faire du tourisme médical un segment économique d’une grande valeur ajoutée pour la région Marrakech-Safi.

Un positionnement dans la carte mondiale du tourisme médical de luxe

Ibrahim Kheireddine a indiqué que le projet « Marrakech Healthcare City » vient s’ajouter aux multiples structures hospitalières et touristiques que compte la cité ocre et qui sont de nature à positionner Marrakech dans la carte mondiale du tourisme médical de luxe.

Le responsable a noté que grâce aux technologies de pointe utilisées et les services compétitifs prodigués, la cité ocre a acquis une notoriété dans ce domaine à travers une offre qui allie soins médicaux et séjours de convalescence dans des complexes de luxe.

Le directeur général Nord/Sud d’investissement au sein d’Emirates Morocco Hospital, Fouad El Mountassir, a pour sa part, expliqué que le choix de Marrakech pour abriter le projet « Marrakech Healthcare City » est justifié par la grande stabilité dont jouit le Maroc en général et aux grandes potentialités touristiques, naturelles et aux cadres médicaux de haut niveau, dont dispose la cité ocre, notant que les réformes économiques et les opportunités économiques prometteuses au Maroc constituent en outre, un facteur d’attractivité pour les investissements.

Ce grand projet médical, qui est de nature à contribuer, aux côtés d’autres unités médicales internationales existantes, au rayonnement de la cité ocre en tant que ville du tourisme médical, prodigue des soins avec les techniques médicales les plus sophistiquées pour les ressortissants des pays du Golfe et des pays africains, qui viennent se soigner au Maroc au lieu de se déplacer vers des hôpitaux européens, a-t-il expliqué.

Et de faire savoir que cet hôpital international a signé des conventions de partenariat avec des établissements économiques et gouvernementaux de 24 pays africains, qui adresseront des personnes malades à cette structure hospitalière internationale.

Ce projet, précise M. El Mountassir, s’inscrit aussi dans le cadre de l’appel lancé par le roi Mohammed VI, aux hommes d’affaires émiratis pour venir investir au Maroc et promouvoir la coopération économique maroco-émiratie.

Selon le directeur régional de la santé à Marrakech, Dr. Khalid Zenjari, la région Marrakech-Safi, et particulièrement la ville de Marrakech, dispose d’un plateau de soins très développé permettant d’attirer des clients à besoins spécifiques, notamment les soins et d’un secteur touristique très performant.

Une offre variée

La variété de l’offre de ce segment au Maroc, attire de plus en plus de patients internationaux pour bénéficier d’une réduction pouvant atteindre 50% sur les opérations dentaires et subir des opérations moins coûteuses de chirurgie esthétique, des traitements oncologiques ou cardiologiques.

Dans son rapport de 2016 qui vient d’être publié, le journal leader du secteur « Medical Tourism Index »(MTI), le Royaume est classé 31ème sur les 41 principales destinations du Tourisme Médical répertoriées et 3ème en tant que pays francophone.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de touristes médicaux dans le monde avoisine les 38 millions par an avec un marché qui augmente en moyenne de 15% par an et une dépense moyenne de 5.000 dollars par visite pour une palette de choix intégrant l’esthétique, la médecine préventive, le style de vie et l’activité physique.

De leurs côtés, les pays arabes dépensent 27 milliards de dollars par an dans le tourisme médical à l’étranger, alors qu’une partie substantielle de ce montant aurait pu être dépensée dans le monde arabe, estime l’Organisation Arabe du Tourisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *