La méchanceté gratuite d’un journaliste français contre le Maroc

Qu’est-ce qui a bien pu se passer dans sa tête? Pourrait-on se demander à la vue d’une récente sortie du journaliste français Hugo Clément.

Il y a quelques jours, l’ex-journaliste de l’émission « Quotidien » (sur TMC) a tweeté: «Elle a 17 ans. Mariée de force à son violeur. Elle veut divorcer, il la défigure au rasoir. 2017 au Maroc». Une déclaration qui se veut clairement provocatrice, la dernière phrase sous-entendant que ce genre de pratique continue au Maroc, contrairement aux pays développés.

Mais la bêtise ne s’arrête pas là. Hugo Clément fait en effet allusion à une affaire qui s’est déroulée à Marrakech en… 2014. Khaoula, 17 ans à l’époque, avait été hospitalisée après avoir été agressée avec une lame de rasoir par son mari, car elle voulait demander le divorce.

Clément a depuis supprimé le tweet de son compte, mais la bombe avait déjà été lâchée. En effet, une autre journaliste, Feïza Ben Mohamed, lui a répondu le 20 novembre dernier. «Elle a 25 ans. En couple avec un policier. Elle veut le quitter, il tue son père, deux voisins et la blesse grièvement, elle, sa sœur et sa mère. 2017, en France», a-t-elle écrit. Et la jeune Niçoise de conclure son tweet par: «N’effacez plus vos tweets @hugoclement».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.