Ils ont refusé de porter le maillot marocain, ils l’ont regretté

La qualification du Maroc au Mondial 2018 et la reconnaissance que tout un pays a exprimé aux Lions de l’Atlas ont créé des remords chez bon nombre de joueurs binationaux maroco-européens. Ils regrettent aujourd’hui d’avoir refusé la main tendue de leur pays d’origine et tentent de se rattraper.

Munir El Haddadi, Maher Adam, Yassine Ayoub, Rafik Zekhnini… Ils sont nombreux ces jeunes joueurs binationaux d’origine marocaine que la Fédération royale marocaine de football ainsi que certains membres du staff technique des Lions de l’Atlas ont tout fait pour convaincre de porter le maillot de leur pays d’origine, le Maroc.

Alors que certains demandaient un temps de réflexion pour peser le pour et le contre, ou consulter leur famille, d’autres ont opposé un niet catégorique à la main tendue du Maroc. Aujourd’hui, ils s’en mordent tellement les doigts, qu’ils crient sur tous les toits qu’ils feront tout leur possible pour porter le maillot vert-rouge.

Mais selon le quotidien Al Akhbar, ces derniers ne font que verser des larmes de crocodile. En effet, dans la majorité des cas, le pays européen pour lequel ils ont opté ne s’est pas qualifié pour le Mondial, soit s’est qualifié avant de leur dire qu’il ne veut plus d’eux. Ce dernier cas est illustré par Munir El Haddadi, que la FRMF tente depuis trois ans d’en faire un Lion de l’Atlas.

Ces derniers jours, face aux médias ibériques, le Maroco-Espagnol ne cesse de clamer haut et fort sa volonté de porter le maillot marocain, tout en exigeant de la Fédération espagnole de football et de la FIFA de lui restituer son passeport sportif afin de le remettre à la FRMF. Et ce contre la volonté de sa mère qui voudrait qu’il joue encore pour la Roja, même si cette dernière ne veut apparemment plus de lui, et ne l’a fait jouer, en tout et pour tout que pendant 3 petites minutes.

Pour sa part, Rafik Zekhnini, un Norvégien d’origine marocaine qui évolue actuellement au sein de la Fiorentina (Italie), dit qu’il n’a jamais fermé la porte devant l’équipe nationale du Maroc, même s’il a déjà évolué avec les nationaux norvégiens de moins de 21 ans. Il a récemment affirmé que ce qu’il a vu comme joie au Maroc, après la victoire les Lions sur les Eléphants lui a donné une folle envie de jouer sous les couleurs marocaines.

Mais le plus gros remords est celui exprimé par Yassine Ayoub (Utrecht), qui dit souffrir le martyre après le mauvais tour que lui a joué la fédération hollandaise. Après avoir joué au sein des catégories nationales de moins de 21 ans aux Pays-Bas, le natif d’Al Hoceima avait catégoriquement refusé à cette époque de rejoindre les Olympiques marocains, il croyait qu’il allait jouer in jour aux côtés de Robben et consorts. Zappé par les seniors des Oranje, il a tenté de draguer les Lions de l’Atlas, avant que Renard ne lui claque la porte au nez.

Tout comme Yassine Ayoub, Adam Maher a lui aussi choisi les équipes nationales néerlandaises, et refusé de jouer pour le Maroc. Affirmant que son rêve est de jouer un Mondial, il gesticule aujourd’hui pour se faire voir par Hervé Renard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *