Le Maroc et les États-Unis solidaires contre le terrorisme

Le Maroc et les Etats-Unis ont signé une initiative mondiale pour la lutte antiterroriste, laquelle regroupe 25 Etats et 70 représentants gouvernementaux.

Le Maroc et les Etats-Unis ont lancé, jeudi depuis Malte, une initiative mondiale pour la lutte contre le terrorisme local. Selon le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, qui rapporte l’information dans son édition des 18 et 19 novembre, cette initiative a été signée sous les auspices du Forum mondial de lutte contre le terrorisme et l’Institut international pour la justice et l’Etat de droit. Elle intervient, affirme le journal qui cite une note du porte-parole de la diplomatie américaine, après les rapides évolutions qu’a connues récemment la situation en Syrie et en Irak.

Entre autres facteurs, l’utilisation massive des médias sociaux par Daech pour renforcer sa présence dans différentes parties du globe, affirme le journal citant la même note. Ceci a notamment permis à l’organisation terroriste d’orienter et d’inspirer ses membres, même ceux qui n’ont jamais mis les pieds dans une zone de conflit, et de les pousser à commettre des actes terroristes dans leur propre pays. De même que la menace «terroriste locale» est d’autant plus pesante que Daech tente de compenser la perte de contrôle sur son territoire en Irak et en Syrie en encourageant et en téléguidant des attaques ailleurs, notamment en mobilisant les combattants terroristes étrangers qui quittent progressivement la zone de conflit.

C’est donc dans ce contexte qu’intervient cette initiative qui regroupe plus de 70 représentants gouvernementaux, juristes, universitaires et représentants non gouvernementaux de 25 pays, précise le journal. Concrètement, cette initiative consiste d’abord en l’échange d’information entre gouvernements et d’approches de lutte contre les groupes terroristes. Elle vise également à mettre en place des pratiques non contraignantes pour les décideurs qui élaboreront des approches globales et intégrées afin de prévenir les actes terroristes.

Il s’agit, de même, et c’est l’un de ses autres objectifs, de tenter de comprendre les facteurs qui poussent les individus à se radicaliser. Il sera ainsi question d’apprendre à les identifier, de cerner le processus de radicalisation et de le prévenir. Par ailleurs, selon le quotidien Al Massae, qui s’est également intéressé à ce sujet dans son numéro du week-end, les responsables américains de lutte contre le terrorisme ont récemment lancé une alerte contre l’extension de Daech. C’est la raison pour laquelle les Etats-Unis ont dernièrement mobilisé des ressources diplomatiques, militaires et de renseignement inédites à travers le monde, rapporte le quotidien. Pour les services antiterroristes américains, il semble évident que le pouvoir de dissuasion de Daech ne sera pas affaibli par ses défaites militaires sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *