Les hommes de Hammouchi sollicités pour la sécurité du mondial 2018 en Russie

Les services de sécurité russes ont sollicité la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) afin qu’elle mette à sa disposition des éléments du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) pour renforcer le dispositif de sécurité de la Coupe du monde de football 2018.

La politique marocaine en matière de sécurité ne cesse d’être saluée de par le monde. Bien plus, les Etats liés au Maroc par des conventions dans le domaine sécuritaire n’hésitent plus à faire appel au royaume pour bénéficier de son expertise et partager son expérience en la matière.

Ainsi, après des collaborations réussies dans l’organisation de congrès internationaux, la sécurisation de chefs d’Etat, en plus de la lutte contre le terrorisme et le crime transfrontalier, l’expertise marocaine intéresse le monde du football. En effet, à quelques mois des phases finales de la Coupe du monde 2018, le Service fédéral de sécurité de la Russie, qui organise cette manifestation sportive planétaire, a saisi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour mettre en place des mécanismes de collaboration afin d’assurer la sécurité de cet événement sportif, le plus suivi à l’échelle mondiale.

À ce propos, le quotidien Akhbar Al Youm nous apprend dans son édition de ce week-end que la Russie a demandé à la DGSN de mettre à sa disposition des éléments du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) pour assurer, aux côtés des autres services sécuritaires, la sécurité des manifestations sportives de ce mondial.

Et de préciser sur la foi d’une source de la DGSN que la mission de ce dispositif est d’anticiper toute action terroriste et de la neutraliser. La demande russe en matière de sécurité, fait remarquer enfin le quotidien, est intervenue après la débâcle de l’organisation terroriste Daech en Irak et en Syrie. Laquelle a été sanctionnée par le retour de djihadistes dans leurs pays, dont la Russie, qu’auraient rejoint environ 2900 combattants de Daech.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *