(Écoles françaises) enseignement de l’arabe et de l’histoire du Maroc: ce qui va changer

Une déclaration d’intention sur le renforcement de l’enseignement de la langue arabe et de l’Histoire du royaume dans les écoles françaises au Maroc a été signée hier lors de la Rencontre de haut niveau Maroc-France. Les détails.

Un mémorandum d’entente sur le renforcement de la langue arabe a été signé hier entre Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale français et Khalid Samadi, le secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement supérieur durant le Forum économique Maroc-France. Khalid Samadi a remplacé Mohammed Lâaraj, en charge par intérim de l’Education nationale et qui est en déplacement.

Ce mémorandum, appelé déclaration d’intention du côté de la diplomatie française, porte entre autres sur le renforcement de la langue française et l’enseignement de l’Histoire et de la géographie du Maroc dans les écoles françaises établies au royaume.

Dans les écoles françaises, l’arabe est enseigné dès le primaire, puis au collège et au lycée, à hauteur de 5 heures par semaine. Pour le module d’Histoire et géographie du Maroc, dispensé depuis quelques années déjà, seuls le lycée et le collège sont concernés avec un volume horaire de deux heures par semaine.

Durant la signature de cette déclaration, les deux pays ont encouragé le renforcement de la coopération inter-académiques sur les enjeux prioritaires identifiés par les deux gouvernements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *