Maroc-France: les 5 domaines stratégiques de coopération

Le Maroc et la France ont décidé de développer une coopération renforcée dans cinq domaines stratégiques, à savoir la mobilité, l’innovation, la jeunesse, les affaires africaines et les questions se rapportant à la régionalisation et la décentralisation.

Selon la déclaration finale sanctionnant les travaux de la 13e Rencontre de Haut niveau Maroc-France (RHN), tenue jeudi à Rabat, sous la coprésidence du Chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani et du Premier ministre français, Edouard Phillippe, les deux pays ont réitéré leur détermination à développer ces coopérations dans le domaine de la mobilité, qu’il importe de renforcer au profit de tous les acteurs de la relation bilatérale afin de lutter contre la migration irrégulière, de l’innovation, un moteur du développement économique et social dans le contexte d’une économie de plus en plus globalisée, et de la jeunesse dont l’éducation, la formation et l’insertion dans le marché du travail conditionnent l’avenir des sociétés.

Figurent également sur la liste des cinq domaines stratégiques, l’Afrique, en direction de laquelle le Maroc comme la France entendent développer leurs actions et projets communs au service de la stabilité et du développement du continent et la régionalisation et la décentralisation, dont les avancées en France et au Maroc offrent un cadre privilégié au développement de la coopération décentralisée, souligne la déclaration finale.

Soucieux par ailleurs de faire de la RHN un instrument de pilotage stratégique de la relation bilatérale, les deux pays ont convenus d’en consolider le volet opérationnel autour des cinq pôles thématiques définis lors de la RHN de 2015, qui couvrent tous les champs de la coopération bilatérale notamment le dialogue politique et stratégique, la sécurité, la compétitivité économique, le dialogue des sociétés et le développement durable.

Les acteurs de ces domaines stratégiques et pôles thématiques se réuniront de manière régulière pour assurer le suivi des actions de coopération engagées dans ce cadre, ajoute la déclaration finale.

Sous l’autorité des secrétaires généraux des ministères des affaires étrangères des deux pays, qui se réuniront avant chaque RHN, un état des lieux en sera établi, assorti de recommandations opérationnelles, précise le document.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *