La célèbre prison Zaki de Salé ferme ses portes

Dans une grande discrétion, presque totale, la prison de Salé connue sous le nom de « Zaki » se vide quotidiennement de ses milliers de détenus dont de grands criminels et de dangereux terroristes sans que la direction générale de l’administration pénitentiaire ne prenne le soin de communiquer sur un sujet aussi sensible.

Selon nos sources, la décision de la fermeture de cet établissement serait motivée par le fait que cette prison n’est plus aux normes et ne répond plus aux conditions de sécurité requise et du fait aussi qu’elle se trouve en plein périmètre urbain et au milieu d’habitations.

Chaque jour, la population de la ville de Salé voit défiler devant ses yeux des convois entiers de fourgons transportant les prisonniers vers des destinations proches comme la prison modèle d’Alaarjat dans ses composantes 1 et 2, situés à quelques kilomètres de la ville Corsaires, ou sont venus s’entasser les prisonniers de Salé pour s’ajouter à ceux déjà présents pour rendre la situation intenable en ce moment avec des cellules passant de 8 à plus du double de personnes.

Pour l’heure, ce sont les femmes de la prison de Salé qui ont totalement vidé en premier les lieux vers la prison de l’Aarjat 1 ainsi que les jeunes prisonniers envoyés, eux, à l ‘Aarjat 2. D’ici la fin du mois de décembre, la prison Zaki fermera définitivement ses portes pour être rasée avant de céder la place à des projets immobiliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *