PSA: La rivalité entre le Maroc et l’Algérie

Après s’être installé au Maroc, le groupe automobile français vient de signer un accord pour créer une co-entreprise avec trois partenaires algériens. Il s’agit d’une usine dont la production sera orientée vers le marché local.

Le constructeur automobile dévoile ses ambitions sur le marché algérien, souligne L’Economiste qui, dans sa livraison du jour, revient sur l’accord récemment signé par le groupe français pour implanter une co-entreprise industrielle avec trois partenaires algériens. Plus précisément, il s’agit d’une usine à Oran, avec des capacités de production de 75.000 véhicules dans 5 ans et un montant global d’investissement de 100 millions d’euros. Le démarrage de l’activité est prévu pour 2019.

Le journal indique que l’objectif est de produire des véhicules destinés au marché local. Notons que le groupe PSA vient ainsi accompagner le développement de la filière automobile algérienne avec un plan complet de montée en compétences et de formation des collaborateurs. L’Economiste précise que la différence avec l’usine de PSA Maroc réside dans le fait que celle-ci sera orientée essentiellement vers l’export (80%).

Pour rappel, la production de l’usine marocaine de PSA sera, en effet, destinée à des pays comme la Turquie, la Tunisie, Israël, ou encore à l’Afrique subsaharienne. Le montant global de l’investissement est de 557 millions d’euros (5,6 milliards de dirhams). Et, cerise sur le gâteau, 200.000 moteurs seront, à terme, produits localement au Maroc, conclut le journal, pour bien montrer que le royaume a remporté le match face à l’Algérie. Une fois de plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *