Un parti algérien appelle à la réouverture des frontières avec le Maroc

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abdelmajid Menasra, a plaidé pour la réouverture des frontières avec le Maroc, épinglant au passage la récente déclaration du MAE algérien, Abdelkader Messahel, au sujet de la politique africaine du Maroc. Les détails.

« J’aurais souhaité que les frontières (avec le Maroc) soient ouvertes, parce qu’il est inconcevable qu’elles soient fermées », a en effet affirmé le président du MSP, parti d’obédience islamique, lors d’un meeting électoral vendredi 10 novembre à Maghnia, ville algérienne frontalière de l’Oriental marocain. « Nous sommes conscients des problèmes. Il faut protéger nos frontières, mais cela ne signifie pas les fermer », a précisé Abdelmajid Menasra.

Evoquant la sortie du ministère algérien des Affaires étrangères, vendredi 20 octobre dernier, au sujet de la politique africaine du Maroc, accusé mensongèrement de « blanchir de l’argent du haschich via ses banques sur le continent », le chef du MSP a épinglé Abdelkader Messahel en affirmant: il « s’est trompé dans ses déclarations ».

Pour rappel, la sortie du MAE algérien au sujet du Maroc avait suscité une vague d’indignation, aussi bien au Maroc qu’en Algérie. Un communiqué énergique avait été diffusé par le MAECI, en réaction aux propos gravissimes tenus par Messahel à l’encontre du Maroc, conjointement au rappel en consultations de l’ambassadeur du Maroc en Algérie et la convocation du chargé d’affaires à l’ambassade d’Alger à Rabat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *