Le Maroc, l’Italie et la France démantèlent le gang des panneaux solaires

Sous la supervision d’Interpol, les polices marocaine, italienne et française ont mis fin aux activités d’un gang spécialisé dans le vol de panneaux solaires. Au total, plus de 90 personnes ont été interpellées. Les détails.

Les polices marocaine, française et italienne, sous la supervision d’Interpol, viennent de démanteler un gang spécialisé dans le vol de panneaux solaires.

Al Massae, dans son édition de ce lundi 13 novembre, affirme que les efforts coordonnés des polices des trois Etats ont permis l’arrestation de plus de 90 personnes, pour la plupart des Marocains expatriés en Italie.

Les personnes interpellées auraient à leur actif les vols et le recel de plus de 15.000 panneaux solaires subtilisés dans neuf régions italiennes dont Rome, Turin et Milan, et pesant la bagatelle de 8 millions d’euros, souligne encore Al Massae.

Les panneaux solaires en question, ajoute le journal, appartenaient à des sociétés privées actives dans le secteur des énergies renouvelables. L’Italie a pu en récupérer 6.000 en venant à bout du trafic du gang en question.

Al Ahdath, quotidien arabophone casablancais qui s’intéresse au même sujet, estime que la valeur marchande des panneaux volés serait plutôt de 10 millions d’euros, ajoutant que les panneaux volés en Italie étaient généralement revendus en Algérie et en Tunisie.

Toujours est-il, écrit Al Ahdath, que l’enquête se poursuit actuellement, dans les pays concernés, pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *