Des présidents de commune soupçonnés de malversations devant la justice

Plusieurs présidents de commune sont sous le coup d’une enquête lancée par le ministère de la justice suite à la découverte de graves malversations.

C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, au journal Assabah, admettant toutefois qu’il n’est pas de son ressort de renvoyer les élus locaux, cette responsabilité étant dévolue au ministère de la Justice qui vient de recevoir plusieurs dossiers.

Une vingtaine de présidents de commune seraient ainsi dans le collimateur des autorités et aucun parti n’est épargné puisque certains font partie du groupe de la majorité et d’autres de l’opposition, précise le quotidien, ajoutant que les gouverneurs et les walis ont reçu pour ordre de transmettre les dossiers à la justice.

Parmi les communes citées par le journal, celles de Mrirt, Sidi Yahya Sidi Slimane ou encore des grandes villes comme Tétouan, Khémisset et peut-être même Tanger et il n’est pas impossible que d’autres têtes tombent, prédit Assabah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *