Casablanca: arrestation d’un dangereux charlatan

La police judiciaire de Ain Sebaâ, à Casablanca, a arrêté un charlatan accusé d’avoir extorqué de l’argent à une trentaine de femmes.

C’est la tête baissée et les poings liés que le charlatan s’est présenté devant le tribunal de Ain Sebaâ, à Casablanca, rapporte le quotidien arabophone Assabah dans son édition du mercredi 8 novembre. L’homme est accusé d’avoir extorqué des sommes phénoménales à une trentaine de femmes auprès desquelles il se faisait passer pour un voyant.

Plusieurs d’entres elles se rendaient à son domicile, où il avait pour habitude d’officier, dans le but de recevoir la petite potion magique qui exaucerait leurs voeux ou les délivrerait du mal. Au fil des jours, la recette du faux fqih a commencé à donner des résultats plutôt négatifs puisque, au lieu de voir leurs desseins se réaliser, ses clientes se sont mises à manifester des problèmes de santé qui sont allés s’aggravant.

Agé de 57 ans, le charlatan a été arrêté et les trente femmes interrogées tour à tour, avant d’être relâchées. Dans leurs dépositions, les victimes ont confié à la police que ce fqih était devenu pour elles un véritable bourreau. Manipulées, elles étaient convaincues que le remède qu’il leur proposait se retournerait contre elles si elles envisageaient de le suspendre et de mettre fin aux «consultations».

Certaines ont même avoué avoir vendu leurs bijoux pour pouvoir lui verser les sommes importantes qu’il leur demandait sans cesse. Entretemps, les recettes abracadabrantes du surnommé «Chrif» rongeait leur corps de manière alarmante. C’est grâce à la plainte déposée par l’une des victimes que les agissements du charlatan ont été révélés au grand jour.

Selon une source d’Assabah, la somme soutirée à ces femmes par le fqih avoisine les 140.000 dirhams.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *