Taxis VS Transporteurs Touristiques: le ministère tranche

Le ministère du Transport tranche en ce qui concerne la guéguerre entre les chauffeurs de taxi et ceux des véhicules de transport touristique. Il interdit à ces derniers de se garer à proximité des hôtels. Les détails.

La guéguerre entre les chauffeurs de taxi et ceux des véhicules de transport touristique est, certes, moins médiatisée ces derniers mois que les escarmouches entre les taxis et les chauffeurs d’Uber. Pourtant, elle a des conséquences tout aussi importantes.

Dans son édition de ce vendredi 3 novembre, Al Massae écrit que le ministère en charge du secteur des transports a finalement réagi pour mettre de l’ordre en empêchant les chauffeurs des véhicules touristiques de se garer devant les hôtels.

C’est de là qu’était née, il y a près de deux ans, la polémique. Les grands taxis, qui avaient l’habitude de transporter les touristes séjournant dans les hôtels marocains, avaient tout fait pour empêcher les véhicules de transport touristique de les concurrencer. Au point que des agressions sur les rivaux, mais aussi sur les touristes avaient été recensées.

Dans une circulaire dont Al Massae affirme posséder une copie, le ministère du Transport interdit désormais aux chauffeurs de véhicules touristiques de se garer sur une voie publique s’ils ne disposent pas à l’avance d’une réservation. En d’autres termes, fini le temps où les transporteurs touristiques pouvaient se garer à côté des hôtels en attendant qu’un touriste fasse appel à leurs services.

La circulaire oblige également les transporteurs touristiques de disposer d’un voucher d’une agence de voyages en cas où ils devraient fournir leurs prestations à un groupe de touristes.

D’autres mesures, comme l’obligation de transmettre la liste de l’ensemble des passagers avant toute course aux services régionaux du ministère, sont également imposées en vertu de cette circulaire.

À en croire Al Masse, la circulaire en question vise directement les transporteurs touristiques, mais sans pour autant remédier aux infractions commises par les taxis opérant dans ce segment.

En effet, la réglementation impose aux grands taxis de transporter des passagers, touristes ou pas, entre deux points bien définis. Or, ceux qui guettent les touristes à proximité des hôtels ne respectent pas forcément cette obligation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *