Fusillade à Marrakech: le rétropédalage embarrassant d’El Othmani

C’est un rétropédalage très embarrassant pour Saâd-Eddine El Othmani qui, après avoir annoncé l’arrestation des auteurs de la fusillade de Marrakech, s’est rapidement rétracté pour déclarer que les suspects étaient toujours dans la nature.

Il a suffi de deux tweets pour avoir toute la Toile sur le dos. Jeudi 2 novembre, vers 23 heures, le Chef du gouvernement, à qui on reproche d’habitude son manque de réactivité et ses silences, a publié un tweet et un post Facebook annonçant l’arrestation des auteurs de la fusillade du café «La Crème» à Marrakech. Moins de 34 minutes plus tard, Saâd-Eddine El Othmani s’est rétracté en publiant un autre tweet où il annonçait que les personnes arrêtées n’étaient pas les auteurs du crime.

Sur les réseaux sociaux, le Chef du gouvernement est devenu la risée de nombreuses personnes. Comment un haut responsable gouvernemental peut communiquer d’une telle manière et avec autant d’imprécision, induisant bien du monde en erreur? N’a-t-il pas un ministre de l’Intérieur à qui il peut demander des informations sûres avant de communiquer?

Les réseaux sociaux n’ont en tout cas pas raté ce rétropédalage embarrassant du Chef du gouvernement. Avec cet impair, El Othmani a prouvé qu’en gardant le silence, il n’avait pas toujours tort. La prochaine sortie du Chef du gouvernement sera sans doute mieux étudiée et plus pondérée.

Pour rappel, les deux auteurs du crime de Marrakech sont toujours activement recherchés par les enquêteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *