La hausse des prix du beurre en 2017 se poursuivra en 2018

En raison d’une pénurie du beurre au niveau mondial, une flambée des prix persiste depuis le début de l’année en cours, elle continuera sa percée en 2018 au Maroc.

Entre septembre 2016 et septembre 2017, le prix du beurre pasteurisé est passé de 4,3 à 7,2 euros le kilogramme en France, soit une hausse de 71%, à cause d’une pénurie inédite en Héxagone, rapportait le 11 octobre dernier Le Figaro.

La France n’est en effet pas le seul pays concerné par la flambée du prix du beurre. Une forte demande de ce produit s’explique par un appétit croissant des consommateurs du monde entier et notamment en Asie où pâtisseries et viennoiseries font un tabac ou aux Etats-Unis où les Américains se sont remis à consommer du beurre après la publication de plusieurs études scientifiques qui ont réhabilité cette matière grasse.

Cette hausse impacte également le Maroc, avec un prix atteignant les 100 DH le kilo, contre 60 à 70 DH auparavant. La flambée des prix n’a pas tardé à toucher les consommateurs au Maroc, certains boulangers ont percuté cette hausse sur leurs produits, « d’autres préfèrent utiliser l’huile de table au détriment de la qualité » selon le quotidien l’Économiste dans son édition du 2 novembre.

En 2018, le prix du beurre poursuivra certainement sa hausse, puisque le projet de Loi de finances prévoit un rétablissement de la perception d’un minimum de droits d’importation sur le beurre, après une exonération qui aura duré 10 ans, explique la même source.

Les droits d’importation auront également des répercussions sur le client final même s’ils se projettent à 2,5% au lieu des 25% prévus dans la grille tarifaire en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *