Salé: 3 épées, 41 couteaux et 6 tenues militaires saisis chez un individu « extrémiste »

La police judiciaire du district provincial de la sûreté de Salé a procédé, mardi soir, à l’arrestation d’un individu, âgé de 26 ans, soupçonné d’être impliqué dans une affaire de sévices et de détention d’armes blanches et d’équipements susceptibles d’être liés à un projet individuel ou collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public.

Les services de la sûreté nationale ont reçu une plainte d’une femme accusant le suspect de lui avoir fait subir des sévices, expliquant qu’elle entretient avec lui une relation « sans document légal » en raison de ses idées extrémistes, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, faisant savoir qu’une enquête approfondie a permis l’arrestation du mis en cause.

Les opérations de perquisition menées au domicile du suspect, celui de sa famille et dans une boutique où il travaillait ont permis la saisie de 3 épées de grand format, de 41 couteaux de différentes tailles, de 17 téléphones portables, de 3 ordinateurs portables, de tablettes, de supports électroniques, de compacts disques (CD), d’un appareil photo numérique, de 6 tenues militaires et d’une importante somme d’argent en devise nationale, précise le communiqué.

Le suspect, qui a été mis à la disposition de la brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) sur ordre du parquet chargé des affaires de terrorisme et d’extrémisme près la cour d’appel de Rabat, a été placé en garde à vue pour les besoins de l’enquête afin de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire, et d’établir son lien éventuel avec un projet criminel visant à porter gravement atteinte à l’ordre public par l’intimidation ou la violence, conclut la DGSN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *