Plus de 10.000 policiers pour la finale WAC-Al Ahly

Protéger les supporters d’Al Ahly, assurer la sécurité des présidents de la FIFA et de la CAF, surveiller les 50.000 supporters qui seront au stade, éviter les débordements en cas de victoire ou de défaite du WAC… Telles sont les grandes lignes d’un dispositif sécuritaire inédit mis en place par la Wilaya de Casablanca.

Du jamais vu dans l’histoire du football marocain. En prévision du match qui opposera le Wydad à Al Ahly pour le compte du match retour de la finale de la Ligue des champions d’Afrique, plus de 10.000 policiers seront mobilisés pour assurer la sécurité dans la ville de Casablanca, a révélé une source sécuritaire de haut rang au quotidien Al Akhbar du 1er novembre.

Des milliers de policiers seront déployés au Complexe Mohammed V où 50.000 supporters, sont attendus tandis que plusieurs centaines d’autres policiers vont sécuriser les rues attenantes au stade ainsi que les artères principales de la ville. Cependant, un cordon sécuritaire sera affecté spécialement pour la protection de l’équipe d’Al Ahly et de ses supporters qui vont se déplacer en nombre. Des supporters réputés pour leur agressivité et leur tendance à provoquer les autorités à chaque fois que le club est en déplacement à l’étranger.

Selon la source d’Al Akhbar, le plan de sécurité prévu par ce match, et qui a été peaufiné suite à plusieurs réunions des hauts gradés de la sécurité à la Wilaya de Casablanca, prévoit également une garde rapprochée des invités de marque et des officiels qui vont assister à ce match. Ainsi sont attendus à Casablanca le samedi prochain, Gianni Infantino, président de la FIFA, Ahmad Ahmad, président de la CAF, ainsi que plusieurs ministres.

Le plan de la Wilaya de Casablanca prévoit d’occuper les points où les Casablancais ont l’habitude de communier en cas de victoire d’un des deux clubs de la capitale économique ou de l’équipe nationale. En cas de victoire du WAC, les forces de l’ordre seront déployées dans les quartiers où se concentrent les supporters du WAC, comme l’ancienne Médina, le centre-ville et la corniche.

Le plan prévoit également le scénario de la défaite du Wydad, ce qui pourrait provoquer des violences. Enfin, le ministère de l’Intérieur joue la carte de la détente avec les ultras du WAC qui pourront, à titre exceptionnel, faire le show dans les gradins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *