Kénitra: une mafia immobilière devant la justice

Une mafia immobilière devant la justice après s’être accaparée les biens d’un défunt.

Une fonctionnaire de la conservation foncière ainsi qu’un fonctionnaire de la commune de Kénitra ont comparu devant la justice pour leur implication dans un réseau ciblant les biens immobiliers de personnes décédées.

La fonctionnaire de la conservation foncière de Kénitra a comparu devant le tribunal de Première instance de la ville pour son implication dans une mafia immobilière qui s’est accaparée les biens d’une personne décédée.

Selon Al Massae dans son édition du 31 octobre, l’enquête a révélé que les membres du réseau ont profité du statut de la fonctionnaire afin de falsifier des documents administratifs et mettre la main sur les biens du défunt.

Ce qui est étonnant dans cette affaire, selon le quotidien, c’est que la mise en cause a bénéficié d’une mise en liberté conditionnelle, malgré la gravité du crime dont elle est accusée.

Ainsi, les membres du réseau auraient mis la main sur une agence qui appartenait au défunt afin de faciliter l’acquisition du reste de ses biens. L’inspection de l’historique d’appels du téléphone de la fonctionnaire de la conservation foncière a d’ailleurs permis d’appréhender un fonctionnaire communautaire qui usait de sa position afin de fournir des signatures aux documents falsifiés contre des sommes d’argent.

L’enquête concernant cette affaire se poursuit toujours afin de déterminer l’identité des membres de cette mafia foncière dans la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *