Badr Hari va quitter la prison et partira immédiatement au Maroc

Incarcéré aux Pays-Bas depuis plusieurs mois, Badr Hari devrait être libéré à la fin de la semaine prochaine. Le kickboxeur veut retourner au Maroc immédiatement après sa libération.

D’après son manager, Jacques de Wit, le champion marocain souhaite faire une pause avant de retourner sur le ring. Hari prévoit de prendre sa retraite sportive dans deux ans.

« Dès qu’il sera libre, il partira au Maroc où il habite maintenant et où se trouve sa famille », explique son manager qui n’a pas souhaité s’exprimer sur le combat prévu contre Rico Verhoeven.

Badr Hari était entré en prison en avril dernier. Il y a passé plus de six mois pour une condamnation en 2015 dans plusieurs affaires de violence dont l’agression du riche homme d’affaires Koen Everink. Ce dernier a d’ailleurs été retrouvé mort dans sa villa en mars 2016.

Le kickboxeur avait vu sa peine confirmée en appel en février dernier. Condamné à 24 mois de prison dont 10 avec sursis, il avait passé près de huit mois en détention préventive et devait donc purger le reste de sa peine, soit six mois. Depuis plusieurs mois, il avait le droit de passer ses journée en dehors de la prison. Il s’entraînait dans une école de boxe et retournait en prison le soir. Lors de ses sorties, il était toujours accompagné d’un gardien de prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *