Séville: Le G6 salue le rôle du Maroc dans la lutte antiterroriste

Les ministres de l’Intérieur du G6 (Espagne, France, Allemagne, Royaume Uni, Italie et Pologne), réunis lundi à Séville, ont souligné les efforts considérables déployés par le Maroc en matière de lutte contre la migration illégale et le terrorisme.

Les participants à la rencontre de Séville (sud de l’Espagne), à laquelle le Maroc a pris part en tant que pays invité, ont mis en exergue le rôle important du Royaume dans la stabilité et la sécurité régionales. Ils ont mis l’accent sur la nécessité de soutenir les efforts déployés par le Royaume en faveur de la stabilité et la sécurité du pourtour méditerranéen.

Le Maroc était représenté à cette réunion par le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit, une reconnaissance au Royaume comme partenaire fiable et crédible. Le ministre espagnol de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoido, a relevé que le Maroc est un pays d’une grande importance pour l’Espagne aussi bien du point de vue des relations bilatérales que de celles du Royaume avec l’UE.

« Il est inconcevable aujourd’hui de traiter des thèmes aussi importants comme la lutte contre la migration illégale, le terrorisme, le trafic de drogue ou le crime organisé sans la présence du Maroc », a affirmé M. Zoido.

Et d’ajouter que « le Maroc est un pays ami et loyal qui apporte une grande stabilité en Afrique du nord ». « Pour nous, la coopération avec le Maroc est fondamentale. Nous partageons les mêmes inquiétudes », a souligné M. Zoido.

Outre Laftit et Zoido, la rencontre de Séville a également réuni la ministre d’Etat britannique à l’Intérieur et la secrétaire d’Etat allemande à l’Intérieur, ainsi que les ministres français et polonais de l’Intérieur.

Abdelouafi Laftit a eu des entretiens avec Gérard Collomb, le ministre français de l’Intérieur qui a qualifié d’ »excellente » la coopération entre les services sécuritaires marocains et français. « C’est la voie que nous avons choisie de suivre et nous coopérerons encore ensemble plus fortement dans l’avenir », a insisté le ministre français.

Gérard Collomb s’est, par ailleurs, félicité de la « nouvelle impulsion » qu’ont connue les relations entre le Maroc et la France de manière générale, suite à la visite d’amitié et de travail effectuée en juin dernier au Maroc par le président français, Emmanuel Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *