5è session de l’AG de l’Agence de presse internationale islamique

Djeddah (Arabie Saoudite) – Les travaux de la 5ème session de l’Assemblée Générale de l’Agence de Presse Internationale Islamique (IINA) ont démarré, dimanche au siège de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) à Djeddah, avec la participation des représentants des agences de presse des Etats membres, dont l’Agence Marocaine de Presse (MAP).

Cette session, au cours de laquelle la MAP est représentée par son Secrétaire Général, M. Rachid Boumhil, devra débattre de nombres de questions, notamment le plan de développement du travail de l’IINA et d’un projet de sa transformation en fédération, dans le cadre du plan d’action global 2025 de l’OCI.

S’exprimant lors de l’ouverture des travaux de cette session, le ministre saoudien de la Culture et de l’Information et président du conseil exécutif de l’agence, Aouad Ben Saleh Al-Aouad a souligné l’importance de cette étape dans l’histoire de l’agence, à même de déboucher sur des décisions susceptibles de développer cette institution médiatique islamique et promouvoir son action, pour qu’elle soit en phase avec les défis du monde islamique.

Selon le responsable saoudien, l’adoption du projet consistant en la transformation de l’agence en Fédération des agences de presse de l’OCI, consolidera le rôle de cette institution en matière d’appui et de qualification des capacités des hommes des médias dans l’ensemble des agences de presse des Etats membres et permettra également le lancement de programmes et projets qui feront connaitre, à une plus grande échelle, les questions communes au monde islamique ainsi que le message véhiculé par l’OCI.

De son côté, le Secrétaire général de l’OCI, Youssef El Outhaimine, a indiqué que l’IINA entame aujourd’hui une nouvelle étape, à travers la vision de développement de son action, via le projet de sa transformation en Fédération des agences de presse des Etats membres, afin de consolider la coordination entre ces agences et assurer une plus grande couverture des questions islamiques les plus importantes.

Ces efforts sont en phase avec les stratégies de l’OCI, notamment celle médiatique, afin de lutter contre le phénomène d’islamophobie, a-t-il noté, appelant les Etats membres à apporter plus de soutien aux efforts de l’OCI afin de réaliser ses objectifs.

Pour sa part, le directeur général de l’IINA, Issa Khaireh Robleh, a indiqué que l’Agence de Presse Internationale Islamique a été créée pour réaliser un objectif noble, à savoir devenir une tribune médiatique au service du monde musulman et d’outil de rapprochement entre les peuples musulmans à travers l’échange des informations, soulignant l’importance d’adopter un plan de développement de l’agence pour qu’elle se transforme en fédération et puisse jouer, ainsi, un rôle plus important dans la coordination et la consultation avec les Agences de presse des Etats membres de l’OCI.

Les réunions de cette session vont également discuter du rôle important des agences de presse dans les Etats membres dans le cadre du soutien de la cause de la Palestine et d’Al-Qods Al-Charif, de l’appui de l’action commune dans la lutte contre le terrorisme et la vague de l’islamophobie, du renforcement de l’action commune des agences membres et la participation au Prix de l’OCI pour récompenser les meilleurs organes ou hommes de presse.

La rencontre va également examiner le rôle du tout nouveau Centre de formation de l’IINA pour le renforcement de la performance professionnelle des journalistes des Etats membres à travers la mise en œuvre du programme réservé aux médias de l’OCI pour appuyer en particulier les agences de presse des Etats membres du continent africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *