Le ministre des droits de l’homme qualifie les homosexuels « d’ordures »

Le ministre des droits de l’Homme, Mustapha Ramid, vient une nouvelle fois de s’en prendre aux homosexuels qu’il qualifie «d’ordures».

Les propos ont été prononcés le 28 septembre dernier lors d’une réunion dédiée aux mécanismes de prévention de la torture organisée par le CNDH. Interrogé par un journaliste sur les réserves soulevées par le Maroc sur les libertés sexuelles auprès de l’ONU, Ramid a répondu sèchement. « Trop c’est trop. Tout le monde donne de l’importance à cette homosexualité et veut en parler. Ces gens-là sont des odures ».

Ces propos ont été vivement dénoncés par plusieurs associations dont Asswat et Aqaliyat qui viennent d’adresser une lettre au chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani dans laquelle elles accusent le ministre de ne pas respecter les dispositions de la constitution de 2011, appelant le roi Mohammed VI « à appliquer ses prérogatives constitutionnelles pour protéger les Droits et les libertés ».

Ce n’est pas la première sortie médiatique sur l’homosexualité de l’ancien ministre de la Justice. En 2015, il avait conseillé aux homosexuels, lors d’une interview donnée à la radio Chada FM, de changer de sexe. « Celui qui a une voix grave masculine, mais se sent femme à l’intérieur n’a qu’à changer de sexe ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *