Le Maroc veut réduire le taux d’analphabétisme à 10% d’ici 2026

Les Assises nationales de l’alphabétisation, prévues les 13 et 14 octobres à Skhirat, s’inscrivent dans la mobilisation générale de tous les intervenants, dans l’objectif de réduire le taux d’analphabétisme à moins de 10% à l’horizon 2026, a souligné, lundi à Rabat, le directeur de l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme, Abdessamih Mahmoud.

Cet événement constitue une opportunité pour partager et échanger les points de vue autour de l’analphabétisme, favoriser un espace de concertation et de participation active, élargir les discussions et élaborer des recommandations permettant d’améliorer le système d’alphabétisation, a affirmé Mahmoud lors d’une conférence de presse pour la présentation de ces Assises, placées sous le Haut Patronage de Mohammed VI.

Initiée sous le thème « L’alphabétisation: équité, engagement et partenariat », par l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme, en partenariat avec l’Union européenne, cette rencontre constitue une plateforme de dialogue par excellence pour examiner la situation de l’analphabétisme au Maroc, a-t-il fait savoir, précisant qu’elle connaîtra la participation de 500 intervenants des secteurs public et privé, ainsi que des partenaires financiers et techniques et des acteurs représentant les conseils élus et les associations et coopératives.

Ces Assises interviennent dans un contexte riche en référentiel, notamment la constitution de 2011, les Discours et Messages du roi, les déclarations des gouvernements, la Charte nationale de l’éducation et la formation et la vision stratégique pour la réforme de l’école marocaine 2015-2030, ainsi que le système national de lutte contre l’analphabétisme et la création de l’Agence, a-t-il soutenu.

Concernant les étapes d’organisation de ces Assises, il a noté qu’elles ont compris la création d’organes d’organisation et la tenue des rencontres préparatoires avec l’ensemble des intervenants et partenaires pour recueillir les propositions et enrichir le contenu des documents de travail.

De son côté, le coordinateur du comité scientifique des Assises, Moulay Ismail El Alaoui a appelé à amplifier les efforts pour éliminer l’analphabétisme, à travers l’investissement dans l’éducation et le lancement des études et des recherches sur l’amélioration de l’enseignement des langues arabe et amazighe dans le milieu urbain et rural.

L’adéquation entre l’offre et la demande exige la consécration des ressources financières pour relever le défi de la lutte contre l’analphabétisme qui touche plus de 8 millions de personnes, a-t-il souligné.

Cet évènement, qui coïncide avec la célébration de la journée nationale d’alphabétisme, sera focalisé sur les mécanismes de gouvernance du système d’alphabétisation, les approches du système d’alphabétisation, l’ingénierie des programmes et des manuels, la formation dans les métiers d’alphabétisation et l’adéquation entre l’offre et la demande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *