Protestations de l’ambassade du Maroc à Bruxelles contre les propos du secrétaire d’État belge

L’ambassade du Maroc à Bruxelles a protesté vivement contre les propos du secrétaire d’Etat belge à l’Asile et à la Migration, Theo Francken qui a cité, dans une interview parue samedi dans la presse belge, le Maroc parmi «les pays où les droits de l’homme ne sont pas respectés».

«L’ambassade du Maroc en Belgique exprime ses vives protestations et sa profonde indignation suite aux déclarations du secrétaire d’État belge à l’Asile et à la Migration, M. Theo Francken», lit-on dans une mise au point adressée au ministère belge des Affaires étrangères.

Dans cette mise au point dont la MAP a reçu lundi une copie, la représentation diplomatique du Royaume affirme que les déclarations de Francken témoignent d’ «une méconnaissance avérée des mécanismes de coopération et de dialogue permanent entre les deux pays sur tous les sujets». Ces déclarations «sont politiquement inacceptables et totalement inappropriées».

L’ambassade considère que ce genre de déclarations «hasardeuses, provocatrices et intempestives est regrettable» venant d’un membre du gouvernement belge, alors que les relations très étroites entre les deux pays ont atteint « un degré de densité exceptionnel à tous les niveaux à la faveur d’une coopération multiforme et des liens d’amitié forts et de haut niveau».

Elle tient à rappeler à ce propos que les étapes franchies par le Royaume du Maroc dans la consolidation de l’État de droit et le respect des droits de l’homme ne sont plus à démontrer et sont aujourd’hui reconnues et saluées au niveau de toutes les instances, par le Royaume de Belgique, l’Union européenne et l’ensemble de la communauté internationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *