Le Royaume-Uni remercie le Maroc pour son aide après les attaques de Londres

Le Royaume-Uni est « reconnaissant » pour l’aide « efficiente » présentée par le Maroc à la suite des attaques terroristes de Londres, a assuré la vice-ministre britannique de l’Intérieur, la baronne Suzanne Williams.

« Nous sommes reconnaissants pour l’aide aussi rapide qu’efficiente que le Maroc nous a fournie après les attaques de Londres », a dit Mme Williams dans une déclaration exclusive à la MAP, en marge d’une visite au Centre culturel Sidi Moumen, dimanche à Casablanca.

Dans ce sens, elle a vivement salué la politique sécuritaire du Royaume, notamment en matière de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme, affirmant que cette question « constitue certainement l’un des domaines de la coopération bilatérale à élargir à l’avenir ».

La responsable britannique a expliqué que l’objectif de sa première visite officielle au Maroc est de prendre connaissance « des indéniables progrès » accomplis par le Royaume en termes de développement économique et dans le domaine de l’éducation.

Mme Williams a indiqué qu’elle va aussi évoquer avec les hauts responsables marocains les moyens de raffermissement des relations entre les deux pays, dont elle s’est félicitée du caractère ancestral et qui sont appelées « à aller de l’avant ».

Par ailleurs, Mme Williams a souligné que le Centre culturel Sidi Moumen est « une source d’inspiration pour beaucoup de gens du quartier », attirant l’attention que cette « magnifique » structure fonctionne « exclusivement grâce à des volontaires qui veulent aider les autres ».

Le fondateur et président du Centre, Boubker Mazouz, a rappelé que c’est « le premier centre culturel à Sidi Moumen », qui a pour finalité de contribuer à protéger les habitants, surtout les jeunes, contre toutes les formes de délinquance.

Le Centre, comme l’association de quartiers « Idmaj » qu’il préside, mène une série d’actions visant à atténuer tant que possible le phénomène de la déperdition scolaire, prémunir contre l’extrémisme violent et diffuser l’éducation à la citoyenneté et au leadership à travers des sessions de formation et de coaching.

Cette structure a l’avantage d’offrir aux riverains « un environnement protégé ouvert aux enfants et aux parents, qui ont commencé à s’approprier les lieux et à former une communauté spéciale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *