Concertation à Rabat pour relever les défis de l’emploi

La 32ème réunion du Comité intergouvernemental d’experts (CIE), qui se tient à Rabat jusqu’au 6 octobre, discute des défis liés à l’emploi en Afrique du nord. Initiée par le Bureau pour l’Afrique du Nord de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), cette rencontre met l’accent sur la nécessité d’un effort concerté et commun de tous les pays de la région pour relever les défis de l’emploi.

«Emploi des jeunes et développement durable en Afrique du Nord», est le thème central des travaux de la 32e réunion du CIE. A Rabat, il s’agit de mettre en lumière les principaux défis que doivent relever les pays de la région, notamment le chômage qui reste structurellement élevé dans tous les pays de la région et fait apparaître des disparités selon l’âge, le sexe et la situation géographique.

Pour Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la CEA, la plupart des pays d’Afrique ont élaboré d’importantes stratégies qui leur ont permis de réduire grandement leur déficit en développement humain.

Cependant, relève Mme Songwe, un des défis majeurs de la sous-région, qui continue de freiner les progrès sociaux, demeure la question de l’emploi, surtout des jeunes et des femmes.

Donnant l’exemple du Maroc, la responsable de la CEA a indiqué que le taux de chômage a augmenté de 0,3%, entre le premier trimestre de 2016 et celui de 2017. Les taux de chômage les plus élevés sont enregistrés parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (25,5%), a-t-elle argumenté, ajoutant que le Maroc n’est pas le seul pays à souffrir de ce phénomène.

Pour la CEA, plusieurs facteurs peuvent expliquer cette situation, notamment l’inadéquation entre le système de formation et les besoins du marché du travail, l’insuffisance de structures économiques assez diversifiées et le manque d’intégration régionale, aussi bien au niveau du processus de production pour augmenter la productivité que de la création d’un réel marché commun.

Pour remédier à ces problèmes, la commission propose que l’apprentissage en milieu de travail puisse occuper une place de choix dans les réformes du système de l’enseignement et de la formation professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *