Le porte-parole du palais royal arnaqué par une vieille femme

La femme appelait au téléphone le porte-parole du palais pour lui donner des instructions en se faisant passer pour une haute personnalité de l’État.

La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a déféré lundi 28 août au procureur du roi à Rabat le dossier d’une femme âgée qui aurait arnaqué le porte-parole du palais royal Abdelhak El Mrini. La femme le joignait directement par téléphone et se faisait passer pour une haute personnalité de l’État avant de lui donner des instructions, a détaillé Assabah dans son édition du mercredi 30 août.

La femme a été transférée avant hier vers 11h du matin, encerclée par des éléments de la BNPJ, au tribunal de premier instance de Rabat, pour y être interrogée par le procureur général et transporté à la prison de Salé par la suite.

La présumée arnaqueuse travaillait dans une association féminine présidée par une princesse, ce qui lui a permit selon Assabah de connaitre les fonctions des princesses et les secrets de leurs correspondances aux ministres, généraux et directeurs des institutions publiques, avant de découvrir le numéro de téléphone personnel de Abdelhak El Mrini, et lui donner des instructions pour affecter des jeunes dans différentes fonctions au sein des corps de la police, l’armée et de la gendarmerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *