La France expulse 2 individus de la mouvance radicale vers le Maroc

La France ne veut plus prendre le moindre risque avec les membres de la mouvance islamiste radicale qui sont présents sur son territoire. Il s’agit de la 51ème procédure d’expulsion d’individus suspectés de terrorisme depuis qu’a été instauré l’état d’urgence en novembre 2015; cette procédure a été rendue possible par un arrêté ministériel.

Trois habitants de nationalité marocaine de Trappes ont été expulsés de la France vers le Maroc, à cause de leur appartenance avérée à la mouvance islamiste radicale.

D’après bfm, deux des trois hommes, âgés de 37 à 41 ans, font partie d’une fratrie de six frères dont deux ont été localisés en zone irako-syrienne et un autre a été arrêté en mars 2015 en Turquie alors qu’il s’apprêtait à rejoindre la Syrie. Ils sont aussi les frères d’un homme qui a été condamné en mars 2016 à 5 ans de prison pour avoir voulu rejoindre la Syrie.

La troisième personne, âgée de 24 ans, avait agressé un surveillant avec une arme blanche dans le centre pénitentiaire d’Osny au moment de la promenade; il l’avait blessé au cou et au thorax. Un autre surveillant a également été blessé en voulant porter secours à son collègue. L’homme a été mis en examen pour «tentative d’assassinat terroriste».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *