Un facteur brûle 18.000 lettres pour aller jouer à la pétanque

Un facteur qui exerce à Chichaoua est impliqué dans une insolite affaire de destruction de biens d’autrui. Il vient juste d’être condamné à 2 ans de prison ferme pour avoir brûlé 18.000 lettres ! Pourquoi ?  Pour terminer plus vite et pouvoir jouer à la pétanque.

Le verdict a été rendu par la Cour d’appel de Marrakech. D’après Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du vendredi 11 août, le facteur a écopé de 2 ans ferme pour la destruction de pas moins de 18.000 lettres.

Il les avait laissé brûler sur un four, et il est parti en pensant que le feu allait s’éteindre tout seul; la fumée qui sortait de chez lui a alerté ses voisins qui ont appelé les pompiers. Ceux-ci ont découvert des sacs qui contenaient les milliers de lettres en train de brûler.

Note: la direction de Barid Al Maghrib a réclamé un dédommagement d’un million de dirhams, mais la Cour d’appel a refusé cette demande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *