Header

Dernières news
recent

Mort d’un casque bleu marocain: le Conseil de sécurité condamne vivement l'attaque contre la MINUSCA

Le Conseil de sécurité condamne dans les termes “les plus forts” l’attaque contre le convoi de la MINUSCA


 

 

Les membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ont condamné, lundi soir, dans les termes “les plus forts” l’attaque menée, le 23 juillet à Bangassou, par des éléments anti-Balaka, contre un convoi de la Mission Multi-dimensionnelle de Stabilisation des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA), ayant causé la mort d’un militaire du contingent des Forces Armées Royales et blessé trois autres.

Les membres du Conseil ont exprimé leurs profondes condoléances et sympathie à la famille du casque bleu marocain, leur profonde sympathie aux familles des militaires blessés, ainsi qu’au Maroc et à la MINUSCA”, a souligné le Conseil de sécurité dans une déclaration rendue publique, tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.

Dans la même veine, les membres de l’instance exécutive des Nations Unies ont condamné, dans les termes les plus forts, toutes les attaques et provocations perpétrées contre la MINUSCA par les groupes armés.
 
Ils ont réitéré que les attaques contre les casques bleus pourraient constituer des crimes de guerre et rappelé les obligations auxquelles sont tenues toutes les parties en vertu du droit humanitaire international.

Ils ont de même appelé le gouvernement de la République centrafricaine à diligenter rapidement une enquête sur cette attaque et à traduire ses auteurs devant la justice.

Les membres du Conseil ont, en outre, réaffirmé leur soutien total à la MINUSCA et exprimé leur profonde appréciation à l’égard des troupes de la Mission Multidimensionnelle de Stabilisation des Nations Unies en Centrafrique et des pays fournisseurs de police.

Ils ont aussi réitéré leur soutien fort au Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la RCA, Parfait Onanga-Anyanga, et pour la MINUSCA dans ses efforts visant à assister les autorités et le peuple centrafricains à asseoir la stabilité dans leur pays, conformément à la résolution du Conseil de sécurité 2301(2016).(MAP)

 

À lire aussi: 

Fourni par Blogger.